Glossaire

  • ABS

    Désigne l’acrylonitrile-butadiène-styrène. Il s’agit d’un polymère à base de résines synthétiques à haute résistance employé dans la fabrication des emballages, structures de téléviseurs, jouets, etc.

  • Acier inox

    L'inox est un acier résistant à la corrosion et à certains agents chimiques. Pour ce faire, il doit contenir au moins 12 % de chrome. La mention inox 18/10 indique la présence de 18 % de chrome et 10 % de nickel. Grâce à son ingéniosité, il est souvent utilisé dans le secteur alimentaire (casseroles, éviers, plans de travail).

  • Acrylique

    L’acrylique est un matériau thermoplastique dont la finition est très proche d’un laquage brillant. Il est atoxique et résiste à l’épreuve du temps en conservant ses caractéristiques originelles en termes de brillance et de couleur. Il ne jaunit pas. Il résiste aux UV et à l’humidité. Il est cependant sensible aux produits suivants : acétone, encre et acétate de butyle.

  • Alkorcell

    Il se compose d'une feuille décorative pour l’intérieur à base de polypropylène (PP) sans agent halogène, plastifiant ni formaldéhyde. Ce produit convient surtout pour le revêtement de surfaces à base de bois et est très utilisé pour la fabrication de composants pour le mobilier. Un vernis thermodurcissable confère à la feuille les propriétés nécessaires à cet usage. Pour un travail avec différents systèmes de collage, la feuille au dos est enduite d'un primer. Une colle à dispersion, thermofusible ou avec solvant est utilisée.

  • Aluminium

    Métal de couleur blanc argenté ductile et très légère principalement utilisé dans le secteur aéronautique. Moulé par pression ou tréfilé, il est ensuite peint ou protégé à l’aide d'un processus d’anodisation, qui rend les couches superficielles résistantes aux griffes et à la corrosion.

  • Bois

    Le bois est récupéré dans le tronc de l’arbre. Le bois est un matériau naturel, avec toutes les caractéristiques que cela comporte. La différence au niveau des veines ou des couleurs entre les différentes parties ne peut dès lors pas être un motif de réclamation valable. Cucine LUBE a intégré à son système de qualité des contrôles rigoureux de la finition et de l’association des bois afin de limiter les problèmes éventuels. L’exposition du bois à la lumière directe du soleil peut provoquer des variations de couleur. Ce phénomène est normal et est dû à l’évolution naturelle du matériau. Avec le temps, le bois évolue et peut changer légèrement de couleur. Cela ne constitue en aucun cas un défaut. Le bois demeure, même après transformation, un matériau vivant. Son volume varie en fonction de l’humidité de l’environnement.

  • Cadre

    Structure portante pleine, en général rectangulaire, réalisée en reliant de manière adéquate quatre chevrons ou plus. Si le cadre est rectangulaire, les éléments verticaux sont appelés « montants » et les éléments horizontaux les « traverses ».

  • Colle polyuréthane

    Les colles PU ou polyuréthane sont très répandues en menuiserie. Elles permettent un collage solide et résistant aux forces transversales. Il est dès lors difficile de détacher deux éléments collés avec de la colle PU sans les endommager. Les colles PU durcissent très facilement.

  • Colles thermodurcissables

    Résines dont l’action est provoquée par des réactions chimiques activées en partie par la chaleur. Les plus utilisées dans le secteur du meuble sont le fruit de la combinaison du formaldéhyde et de résines basiques. Puisque la réaction chimique est immédiate, ces colles sont irréversibles et résistent à de très hautes températures. Les colles PU utilisées par Lube pour coller les bords des caissons sont de ce type.

  • Colles thermofusibles

    Colles appliquées chaudes et qui collent suite au refroidissement et à la pression exercée entre les deux éléments à coller. L’action est réversible étant donné qu’en cas de température oscillant entre 60 °C et 100 °C, elles ramollissent et perdent temporairement leur capacité adhésive.

  • Degré de brillance

    La valeur gloss obtenue sur la surface peinte à l’aide d’un outil adéquat, le glossmètre, permet d’obtenir le niveau de brillance.

    1. mat : jusqu’à 10 gloss
    2. semi-mat : de 11 à 35 gloss
    3. semi-brillant : de 36 à 60 gloss
    4. brillant : de 61 à 80 gloss
    5. très brillant : plus de 80 gloss.
  • Epaisseur des vernis

    L'épaisseur du film sec de vernis sur le composant est obtenue en mesurant l’épaisseur de la qualité du vernis appliqué :

    1. pores ouverts : jusqu’à 5 microns d’épaisseur
    2. pores semi-ouverts : de 6 à 20 microns d’épaisseur
    3. pores semi-fermés : de 21 à 60 microns d’épaisseur
    4. pores fermés : plus de 60 microns d’épaisseur
  • Feuille mélamine

    Feuille imprégnée de résines mélaminiques. Elle peut avoir différentes couleurs ou imiter les veines du bois. Utilisée pour le revêtement des panneaux en aggloméré qui ensuite sont appelés « panneaux surfacés mélaminés ».

  • Feuillet

    Aussi appelé « pli ». Il s’agit d’une feuille de bois légère (environ 0,6 mm) obtenue suite au tranchage des troncs. Il est utilisé pour le revêtement des différents panneaux de bois (MDF, OSB, bois massif, etc.) pour obtenir le plaqué.

  • Formaldéhyde

    Le formaldéhyde est un produit utilisé pour la fabrication de nombreuses colles et résines, qui sont aussi employées pour la réalisation des panneaux de bois. Les panneaux produits de la sorte peuvent libérer des molécules de formaldéhyde sous forme de gaz. Ce type d'émission est jugé néfaste pour la santé. Elles sont d’ailleurs réglementées dans de nombreux pays.
    Les normes principales sont :

    1. Législation européenne (E1)
      En Europe, la limite actuelle est fixée à 0,1 ppm, ce qui correspond à la classe de formaldéhyde E1, obtenue à l’aide de méthodes de test conformes à la norme EN 717-1:2004 ou EN ISO 12460-3:2015.
    2. Législation japonaise (F4****)
      Au Japon, la classe d'émission de formaldéhyde est imposée conformément à la norme japonaise JIS A 1460:2015 avec des valeurs de F* à F****. Actuellement, le F**** (F4étoiles) est la norme la plus stricte au monde en termes d’émission de formaldéhyde (<0,3 mg/litre, soit la moitié de la norme E1 européenne).
    3. Législation USA (CARB ATCM Phase2 / EPA TSCA Titre VI)
      En Californie, l’état américain depuis toujours le plus attentif à l’écologie et à la santé, a imposé des limites d'émission pour tous les produits à base de bois. Plus particulièrement, selon le règlement ATCM CARB 2, les limites doivent être inférieures ou égales à 0,09 ppm, conformément à la norme ASTM E 1333-69 (2002) (méthode du test en chambre de grandes dimensions). La norme californienne représente donc l’une plus sévères au monde. Malheureusement, il n’existe actuellement aucun lien officiel entre les valeurs obtenues avec la méthode ASTM et celle correspondant à celle utilisée en Europe (EN 717-1 ou EN 717-2) Les produits concernés doivent disposer d’un certificat tiers émis par des organismes autorisés et reconnus par le California Air Resource Board (certificat CARB Phase 2, ou CARB 2). A compter du 1 juin 2018, les limites établies par CARB pour la Californie ont été étendues par l’United States Environmental Protection Agency (EPA) à tous les états. Désormais, les produits à base de bois commercialisés aux Etats-Unis doivent être conformes à la norme CARB ATCM Phase 2 et à la norme EPA TSCA Titre VI.
  • Glaks

    Verre organique dont les caractéristiques esthétiques sont identiques à celles du verre, mais avec de nombreux avantages : il est incassable, résiste aux griffes, aux agents chimiques et aux chocs. Il peut être lavé avec des outils et des machines standard pour le bois. Les formats sont personnalisables.

  • Granit

    C’est l’une des pierres les plus abondantes sur Terre. Il s’agit d'une roche magmatique intrusive. Elle est obtenue lorsque le magma reste piégé dans la croûte terrestre et durcit en profondeur. Son nom vient du latin « granum » (avec des grains) et fait référence à la structure holocristalline (granulaire). Sur le plan esthétique, le granit présente des grains. Il se compose essentiellement de quartz (entre 20 et 60 %) et donc, des matériaux durs.

  • Hydrofuge

    Dans le secteur du meuble, les panneaux agglomérés, de MDF ou multicouches « bruts » sont dits hydrofuges s'ils résistent au gonflement provoqué par l’eau qui s'immisce dans les fibres du bois pendant une certaine période normalisée. Cette résistance n’est pas absolue. Il existe dès lors une échelle de valeurs. La résistance maximale correspond à la définition d’un panneau hydrofuge. Naturellement, d’autres facteurs tels que le type de surfaçage et de collage/scellement des bords contribuent aussi à la résistance à l’eau.

  • Lamellé HPL

    La marque HPL est l’abréviation de « High Pressure Laminates » ou lamellé haute pression en français. Les lamellés de ce type se composent de couches imprégnées d'une résine phénolique et d'un revêtement imprégné de résine mélaminique. Elles s’agglomèrent sous l’effet combiné de la chaleur et d'une forte pression. L'on obtient ainsi un produit particulièrement dur et résistant aux rayures, à l’usure, aux chocs, aux agents chimiques, au feu. Il est notamment utilisé pour les plans de travail.

  • Lamellé

    Également appelé formica, il se compose de résines phénoliques (support) et mélaminiques (feuille décorative) collées entre elles afin d’obtenir des feuilles d’environ 0,6 mm. Il est utilisé pour le revêtement des panneaux de bois (panneaux stratifiés). Le lamellé dont l’épaisseur des résines est supérieure à 1 mm est appelé « lamellé stratifié ». Grâce à ses caractéristiques mécaniques, il peut être employé comme panneau indépendant sans être associé à des panneaux de bois.

  • Laquage UV

    Type de peinture couvrante (laquage) où les produits appliqués sont durcis grâce au rayonnement émanant de lampes spéciales qui émettent des ultraviolets. Ce système permet le durcissement très rapide et efficace des résines qui normalement produisent des films durs et résistants.

  • Laquage

    Le laquage est un type de peinture utilisant la laque, et donc une peinture couvrante polyester et/ou polyuréthane colorée qui dissimule les veines du bois, à moins qu’il s’agisse d'une laque à pores ouverts, à savoir une peinture qui colore et laisse les veines du bois apparentes.

  • Marbre

    Le marbre est une roche métamorphique composée essentiellement de carbonate de calcium (CaCO3). Il contient donc des matériaux semi-durs. Le marbre est obtenu par la transformation de roches sédimentaires, comme le calcaire ou la dolomie, qui entraîne une recristallisation complète du carbonate de calcium qui les compose. Sur le plan esthétique, le marbre se présente comme une pâte homogène.

  • PET

    PET est l’abréviation de polytéréphtalate d'éthylène. Ce matériau thermoplastique synthétique fait partie de la famille des polyesters. Il s’agit d’une résine thermoplastique adaptée au contact avec les aliments, mais qui est aussi utilisée dans le secteur médical, cosmétique et de l’ameublement. Obtenu à partir de pétrole ou de méthane, il peut être récupéré et retransformé à l’infini sans perdre ses propriétés et sa résistance. Bien que ses caractéristiques soient proches de celles du PVC, son avantage écologique est énorme puisque, à l'inverse du polychlorure de vinyle, il ne génère aucune substance toxique pendant la combustion. Le PET est aussi une matière très recherchée et écologique. Il peut être facilement recyclé et utilisé pour la réalisation de produit de grande qualité. Les portes revêtues en ce matériel sont fabriquées à partir de panneaux MDF sur lesquels sont appliquées des feuilles de PET de différentes épaisseurs (0,3 mm – 0,4 mm) selon la finition.

  • PVC

    Le chlorure de polyvinyle est l’un des plastiques les plus utilisés dans le secteur du meuble. Il est utilisé pour le revêtement des structures ou des battants. Il est dit non écologique, mais en fait, les facteurs de risque possibles concernent uniquement les phases de production et de destruction du matériau (s’il n’est pas brûlé dans des incinérateurs spécifiques, il génère des émissions dangereuses). Il peut être coloré et imiter les veines du bois. Puisqu’il s’agit d’un matériau thermoplastique, il ne résiste pas très bien à la chaleur et ramollit à des températures comprises entre 75 et 95 °C.

  • Panneau MDF

    MDF signifie « panneau de fibres de densité moyenne ». Sa matière première provient des émondes et des déchets de fabrication du bois. Il est intéressant sur le plan écologique étant donné que la production n’implique pas un abattage systématique d’arbres. Il se compose de fibres de bois obtenues par la vapeur et des défibreurs spécifiques. Ces fibres sont ensuite collées à l’aide de colles thermodurcissables. Ces fibres ressemblent à la fleur de coton. Une fois compressées, elles donnent au panneau ses caractéristiques mécaniques, des dimensions stables et un résultat compact sur les bords. Ce panneau est donc indiqué dans la fabrication de panneaux laqués, surfacés en PVC et pour les projets de grandes dimensions, où le bois pourrait présenter des problèmes de planéité. Ces panneaux sont très lourds et résistent généralement mal à l’humidité.

  • Panneau central

    Panneau central d’une porte généralement réalisé en aggloméré plaqué ou revêtu.

  • Panneau de particules de bois

    Ces panneaux de particules de bois sont réalisés à partir des déchets de fabrication du bois et des émondes résiduels des arbres. Il se veut ainsi un produit écologique étant donné qu'il ne favorise pas l’abattage. Il se compose d'éclats et de particules de bois pressées et collées entre elles à l’aide de colles thermodurcissables. Il est généralement utilisé comme base de plaquage, surfaçage à l’aide d’une feuille mélamine ou revêtement PVC ou lamellé. Ces matériaux confèrent au panneau les qualités esthétiques voulues. Sur le plan mécanique, le panneau en particules de bois offre des dimensions parfaitement stables, ce qui le rend indispensable sur de grandes surfaces où le bois massif présenterait d'importants problèmes de planéité. Il est aussi plus léger que le panneau MDF. Il résiste lui aussi très mal à l’humidité, surtout à l'état brut. Les revêtements garantissent en revanche une bonne résistance à l’eau selon le type et la méthode utilisés.

  • Panneau multicouche

    Ce panneau se compose de cinq couches de bois ou plus dont les fibres sont croisées et fixées entre elles avec des colles résistantes à l’eau et à l’humidité.

  • Panneau surfacé mélaminé

    Panneau de particules de bois dont les faces ont été revêtues de feuilles de papier imprégnées de résines mélaminiques.

  • Plaquage

    Revêtement d'un panneau brut avec divers matériaux, comme le lamellé, le PVC, le feuillet, etc.

  • Polypropylène

    Le polypropylène (PP) est un polymère thermoplastique et un produit écologique, dont la technologie de production est particulièrement qualitative. Le produit résiste par ailleurs aux acides, aux solvants, à la lumière et à l’humidité, des caractéristiques qui lui permettent de remplacer le PVC et l’ABS.

  • Stratifié postformé

    Application d’une surface lamellée sur un support irrégulier (en général courbe ou avec un profil varié) comme en présence d’un bord usiné.

  • Sérigraphie

    Méthode d’impression particulière où l’encre passe à travers les mailles d'un tissu de soie (écran de sérigraphie) après avoir protégé les zones non imprimables. Dans le verre, à travers un processus de chauffage à haute température, la sérigraphie peut être trempée. La fusion avec le verre rend ainsi le résultat indélébile.

  • Vernis acrylique

    Vernis très résistant à la lumière offrant de meilleurs résultats contre le jaunissement. Il est souvent utilisé avec les bois clairs où le jaunissement éventuel du vernis pourrait provoquer un virage peu esthétique de la couleur. Il confère au bois un aspect très naturel étant donné qu’il peut être appliqué sur une épaisseur minimale sans effet de superposition d'une pellicule transparente sur le panneau de bois.

  • Vernis polyester

    On l’utilise généralement pour obtenir de grosses épaisseurs et une excellente résistance mécanique (panneaux laqués). Puisqu’il est plus dur que les vernis acryliques ou polyuréthane, il est normalement utilisé sur des tables ou d’autres surfaces soumises à l’usure. Il peut être poli (laqué brillant) grâce à des systèmes prévoyant l’utilisation de grains toujours plus fins, jusqu’à obtenir une surface spéculaire particulièrement esthétique. Même les vernis polyester offrent une faible résistance à la lumière et ne conviennent pas à la production de laquages très clairs jaunissant facilement.

  • Vernis polyuréthane

    C’est le plus utilisé dans le secteur du bois en raison de son prix abordable et de sa facilité d’application. En raison d'une faible résistance à la lumière, elle a tendance à jaunir. Il ne convient donc pas aux bois clairs.

  • Vernis à l’eau

    Utilisé pour les nouveaux systèmes de peinture écologiques où l’eau est utilisée comme solvant. Cela permet de résoudre de grands problèmes écologiques (il suffit de penser que dans certains cas, 70 % du produit appliqué s’évapore lors du séchage sous forme de solvants polluants). Les vernis à l’eau sont encore en phase expérimentale.

  • Verre trempé

    Verre offrant des caractéristiques particulières en termes de dureté et résistance aux chocs suite au trempage. Ce processus consiste à atteindre des températures élevées (650 °C) et à ensuite refroidir brusquement le verre avec des jets d’air.

  • Zamak

    Alliage composé de zinc ultra-pur, d’aluminium et de magnésium qui, outre une faible inertie chimique, se prête très bien aux processus de moulage par pression. Dans le secteur du meuble, il est surtout utilisé pour la fabrication des poignées.

È necessario aggiornare il browser

Il tuo browser non è supportato, esegui l'aggiornamento.
Di seguito i link ai browser supportati

Se persistono delle difficoltà, contatta l'Amministratore di questo sito.
digital agency greenbubble